Damien est né à Granby dans les années 80. À l’adolescence, son intérêt pour la musique rap le mène vers l’écriture de ses premiers textes, puis à s’accompagner de la vieille guitare de son père.
Frais diplômé en conception sonore, il enregistre Ondes souterraines (2002), une compilation qui regroupe les meilleures artistes hip-hop des cantons de l’est. C’est alors que Damien commence à performer au travers la province et à faire circuler son nom sur la scène locale.
En 2004, il signe une entente avec la maison de disques Iro productions afin de sortir son premier album solo. Le ton familier et les textes auto-dérisoires de Damien sont rapidement appréciés du public et des médias. J’aurais voulu , le remix non-autorisé du blues du businessman , est numéro un à CKOI tout l’été 2005 , tandis que J’essaye d’arrêter fait le bonheur des auditeurs de MusiquePlus. C’est alors que Radio-Canada décide d’en faire un Sacré Talent! au côté de Yann Perrault et Mara Tremblay. Sa performance à la vitrine du congrès RIDEAU est remarquée par les diffuseurs du Réseau-Centre qui lui décernent leur « coup de coeur ». L’album, vendu en 12 000 exemplaires, reçoit plusieurs nominations à Montréal et à Toronto. Damien est alors invité à chanter à la Fureur et sur toutes les chaînes de télévision. On l’invite aussi à animer et à performer sur le char de la francophonie pour la Techno-Parade 2006 à Paris.
Damien fait paraître son deuxième album, intitulé PLUS QUE JAMAIS, au printemps 2007. J’veux plus travailler , sa collaboration avec Dupuis se retrouve sur les palmarès à MusiquePlus, alors que la pièce Leave me alone monte au quatrième rang du top20 francophone à Radio-énergie. L’album sera plus tard en lice pour le trophée « album hip-hop francophone de l’année » au gala SOBA.
En 2010, Damien se réuni à Iro productions pour sortir un album très attendu où il collabore (entre autres) avec Mononc’Serge.